QUAND LES USAGES DESSINENT

LA MOBILITÉ EN RÉSEAU

 

 

Dans un monde des mobilités en ébullition, deux modèles semblent s’affronter, d’une part un modèle de croissance de l’offre, urbain, technologique, dans lequel la voiture (autonome) reste un objet de propriété, et d’autre part un modèle d’intérêt général, centré sur la demande et les usages, inclusif et faisant la part belle au territoire.

Cette lecture volontairement clivante est à la base de l’exploration Mobility as Networks, qui rassemble des partenaires publics et privés impliqués dans les champs du transport, des mobilités et des services.

redd-angelo-230302-filtered.png
raban-haaijk-118657-filtered.png

En appui sur des recherches documentaires, des travaux prospectifs, des ateliers collectifs ou encore une expédition en immersion dans les Nordiques, les partenaires de l’exploration cherchent à co-produire un prototype de service de mobilité en réponse à cette question : comment des acteurs des mobilités de tous horizons peuvent-ils, ensemble, imaginer un modèle économique et de gouvernance innovant, construit avant tout sur la demande et les usages, et au service d’un large territoire ?